Que d’évenements en 3 jours

Publié le 31 mars 2010 | Récits d'ARGENTINE | 2 737 commentaires

Bonjour,

Quel ne fut pas ma surprise, pendant la rédaction du dernier article de voir de camping car français arriver, dont un immatriculé 14 .

http://5terriens.over-blog.com

Bien entendu, je me rapproche d’eux, ils sont lexoviens et sont à deux mois du terme de leur voyage, du Canada à la terre de feu avec 3 enfants . Le deuxième équipage, des métro installé en Martinique font le même périple, ils ont aussi 2 enfants : http://lespetitsnomades.blogspot.com . Nous avons beaucoup échangé sur leurs expériences et diné tous ensemble d’un succulent barbecue (assado ou parrilla) dimanche, jour d’élection à Mendoza . Ils sont repartis Lundi vers le sud après avoir fait quelques ménage, entretien, lessive et m’avoir gentiment montés mes coussins dans la cabine.

150 km de culture, melon, courge, vigne au pied des Andes

Quand à moi je décide d’aller visiter San Juan à 150 km au nord de Mendoza, charmante petite ville un peu endormie et sans grand intérêt après Mendoza . A une station service, je croise un couple de hollandais me demandant si d’aventure je n’irais pas vers la vallée de la lune, si pourquoi ? Leur fourgon donnant depuis environ 200 km quelques signes de faiblesse, ils recherchent un autre véhicule accompagnant pour faire les 300 km de désert vers la vallée . Nous décidons donc de faire route ensemble .

Mythique Ruta 40 dans le désert au pied des andes et des volcan

A mi- chemin, la nuit tombant, nous bivouaquons au milieu de nulle part . Un feu, des grillades et au lit par 35° à 21h, malgré la clim la nuit fut difficile pour nous . Après un café sur le pouce vers 6h, nous repartons .

Bivouac dans le désert à 1100 mètres d'altitude

Nous arrivons en fin de matinée à San José de Jâchal, sous une chaleur sèche de prés de 50°, nous cherchons en vin un camping, ils sont tous fermés, nous posons donc nos roues prés des agua nera, une rivière qui a creusé son lit dans les roches volcaniques, ce qui explique le noir profond des eaux . En bord de rivière sous des arbres, nous ruisselons à ne rien faire, nous nous aspergeons mutuellement de bassines d’eau sans parvenir à nous rafraichir . Je sens la haine dans le regard de Dream . Aprés 2 heures à admirer ce paysages epoustouflant de beauté, 

Nous sommes d’accord pour dire que ce serait folie de continuer vers la vallée, la température étant intenable, pour nous, mon Dream, et le matériel, nous décidons donc de rebrousser chemin, je laisse mes hollandais dans un garage de San Juan et moi retourne à Mendoza . Après une douche froide, je décide une fois de plus de me mettre en quête de mes notice et miracle j’ai enfin la radio et depuis ce matin de l’eau dans la douche grâce au démontage et nettoyage du mitigeur . Je suis donc parée pour la descente sur le sud vers la région des lacs . Petite suisse dit le guide. Départ demain de bonne heure car il fait déjà 28° à 10h .

Maison en pisée à Agua Nera

Asta luego

Les commentaires sont fermés.

Articles par dates

juin 2019
L M M J V S D
« Sep    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives