Deprecated: realpath(): Passing null to parameter #1 ($path) of type string is deprecated in /home/clients/muwps/WPS-purge.php on line 638

Deprecated: Automatic conversion of false to array is deprecated in /home/clients/muwps/urgence-wps.php on line 46
  Retour sur Buenos Aires by Carpe Diem

Retour sur Buenos Aires

Publié le 14 avril 2010 | Récits d'ARGENTINE | 17 commentaires

Bonjour,

Après de petites étapes champêtres le long du Rio fougueux, noueux, poissonneux et navigable, j’ai suivi un couple de Hollandais en camion vers Buenos Aires.

Nous sommes allés hier soir boire un verre dans une vielle école de tango, ou des vieux danseurs transmettent leur art à des couples désireux de connaitre cet art . Cet endroit est surréaliste et nous plonge dans les années 50 « Confituria La Ideal », nous étions les seuls touristes et la clientèle composée de couples de tous ages viennent dans ce bar souvent juste pour regarder les danseurs en évolutions en buvant un verre dans cette salle style français belle époque, restée dans son jus .

Depuis notre arrivée Lundi soir des trombes d’eau tombent sur la ville, ce qui me permet de faire un peu d’intendance, de papiers et de préparer mon trajet vers l’Uruguay . J’ai deux choix, soit le bateau pour traverser le Rio de la Plata, soit aller chercher un pont très au nord de Buenos Aires, ponts qui sont souvent fermés par les Argentins en représailles à une pollution qui serait créé par une usine Uruguayenne . Bon je réfléchis …

Après quelques semaines au Nord de l’Argentine j’ai quelques réflexions superficielles et de parti pris à vous livrer en vrac .

Les Argentins sont plutôt petits et le mélange de race indiennes et européennes n’a pas créé une belle population .

Ils semblent très travailleurs, pour bon nombre c’est 10 à 12 heures par jour, 6 à 7 jours par semaine avec la sourire pour le client, pas toujours très efficace, mais toujours respectueux, aimable et courtois . Les français ont des leçons à prendre …

La viande de bœuf, certes très tendre parce que très rassise, ne me laisse pas le souvenir impérissable promis par tous les récits sur ce pays, elle est toujours très cuite, les morceaux sont très gras, et méconnaissable par une coupe très différente que la notre . La cuisine en générale ne m’a pas bluffer, les légumes et les fruits étant très rares dans les menus. Dans les super marché on trouve tout les produits imaginables, sauf une variété de fruits et légumes, sauf des courges de toute forme, des tomates qui ont mauvaise mine, des pommes insipides et des patates douces . C’est surprenant après avoir traversé tant de champs cultivés, d’orangeraies et de vergers .

Les forces de l’ordre de toutes sortes jouent les cowboy et le peuple argentins semble les craindre énormément, ils sont omniprésent et les contrôles d’identité et des véhicules sont incessants pour les argentins, un peu plus cool pour les étrangers grâce à la barrière de la langue .

En résumé, ils sont moches mais très sympa et ca suffit à mon bien être .

A bientot

Véronique

17 pensées sur “Retour sur Buenos Aires”

  1. admin dit :

    Ben oui, vivement le Brésil …

  2. Marylène Salles dit :

    nous avons donc une vue d’ensemble de tes impressions sur l’Argentine!
    pour la viande, ils ne sont pas au top!!!!!!!!!
    sur le plan splendeurs naturelles:je retiens les photos du parc national;

    bonne poursuite en Uruguay, sans encombre, je l’espère bien;

    Bises Maryleine

  3. Eric Aubry dit :

    Toujours ce sens du raccourci et de la synthèse !!!!!
    Pour la bidoche, il semble que le fameux Cholestérol ne représente pas un danger latent.
    Tant pis, nous amènerons nos vaches la !!!!!!
    Sinon ravis de savoir que tout va bien et que tu remplis tes obligations en nous faisant rêver.
    Bon courage pour la suite, prends soins de toi.
    Bises

  4. Michael Salles dit :

    Hello Véro, j’ai le souvenir à Quito d’être allé dans un grand restau de viandes et l’amateur que je suis s’était régalé avec la viande rouge ; tu vois j’aurais pensé que c’était bon aussi en Argentine. je ne suis pas sûr que tu trouves des grands en Amérique du Sud sauf peut être au Brésil avec certaines « brésiliennes » LOL.
    Gros bisous.
    P.S pour ma part suis sur un projet immo mais je t’en parlerai plus quand j’aurai signé mon prêt !

  5. Céline Vauvarin dit :

    Ouais donc on bouffe mal en Argentine! ça tu vois c’est con!
    Et sinon ils sont moches mais leurs meufs aussi?c’est pour savoir…

Les commentaires sont fermés.

Articles par dates

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives